Vodacom Congo et l’USAID s’unissent pour la protection de la biodiversité à l’occasion de la Journée internationale des espèces en danger

En ce 10 mai, jour marquant «la Journée internationale des espèces en danger, Vodacom Congo et l’USAID annoncent la tenue d’une conférence exceptionnelle à l’Université Pédagogique Nationale de Kinshasa.

D’après Mme Pamela Ilunga Directrice Générale Adjointe de Vodacom Congo SA, «Cette initiative s’inscrit dans le cadre de notre engagement commun envers la protection de la biodiversité et la conservation de notre précieux patrimoine naturel».

La conférence mettra en lumière le pangolin d’Afrique, une espèce emblématique de la République Démocratique du Congo, présente dans plusieurs provinces du pays.

«Sous le thème « Pangolins et écailles sous protection », nous visons à sensibiliser le public sur la situation critique de cette espèce face au braconnage et à promouvoir les actions de conservation et les lois de protection de la faune sauvage, a poursuivi Mme Pamela Ilunga, Directrice Générale Adjointe de Vodacom Congo SA.

Pour rappel, la collaboration entre Vodacom Congo et l’USAID est issu d’un partenariat de longue date qui a permis entre autres la réalisation du premier Zoohackathon en RDC avec le concours de Kadea Académie Kinshasa. Il sied de préciser que c’est à l’issue de cette compétition que la plateforme DUNIA a été créé. D’après Monsieur Bienvenu MIE NGOY,  Responsable du service en charge de la Responsabilité Sociale et Environnementale de Vodacom Congo SA, « cette plateforme innovante a été entièrement développée par des femmes, démontrant ainsi notre engagement envers l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes dans le domaine technologique ».

Vodacom Congo SA invite tous les étudiants, les enseignants et le grand public à se joindre à elle pour cette conférence importante et à s’engager pour la protection du Pangolin d’Afrique, espèce emblématique de la RDC reprise sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Ensemble, nous pouvons faire une différence pour la protection de notre précieuse biodiversité.

À propos de Vodacom congo
Depuis plus de 22 ans, Vodacom Congo utilise la technologie pour soutenir le développement socio-économique de la RDC, en fournissant une large gamme de services de communication, y compris la voix, la messagerie, l'Internet, la monnaie électronique et les services convergents à plus de 21 millions d'abonnés et d'entreprises depuis 2002. Grâce à sa politique de responsabilité sociale d'entreprise, Vodacom Congo permet aux populations d'accéder aux solutions les plus appropriées et d'élargir l'inclusion sociale et financière. Ses principaux objectifs sont de contribuer au développement de la RDC, de réduire les disparités entre les régions et de désenclaver les territoires par une couverture réseau la plus large possible. Depuis 22 ans, Vodacom Congo est un partenaire privilégié et constant du développement économique et social de la RDC. 
Pionnier de la transition énergétique dans le secteur des télécoms, Vodacom Congo a entrepris plusieurs initiatives pour décarboner ses opérations et fournir des solutions propres à l'ensemble de la population qu'elle dessert :


Le déploiement de près de 900 sites de connectivité rurale 100% solaire depuis 2013 ;

L'élimination de plus de 95% du papier dans ses procédures administratives grâce à la numérisation.

La mise en place d'une politique interne de transition énergétique et de réduction de son empreinte carbone. 
L'adoption de véhicules 100% électriques dans sa flotte ;

La promotion du service financier M-Pesa comme outil de dématérialisation des paiements et de réduction de la pollution.

Vodacom Congo est un leader dans le domaine des télécommunications en République Démocratique du Congo. Nous nous engageons à utiliser la technologie pour améliorer la vie des gens et protéger notre planète.

À propos de l’USAID

L’USAID est l’agence du gouvernement des États-Unis qui administre l’aide étrangère civile et qui travaille pour mettre fin à l’extrême pauvreté mondiale et favoriser des sociétés résilientes et démocratiques.