RDC :Salomon Kalonda reste en prison, sa mise en liberté provisoire rejetée par la Cour militaire de Kinshasa

La demande de liberté provisoire sollicitée par les avocats de Salomon Kalonda pour son évacuation à l'extérieur du pays pour des raisons sanitaires a été rejetée mardi par la Cour militaire de Kinshasa-Gombe, en République démocratique du Congo(RDC), a-t-on appris de source judiciaire.

« La Cour a refusé de lui accorder la liberté provisoire, mais autorise qu'on puisse le traiter soit aux cliniques universitaires de Kinshasa, soit chez HJ hospital », a déclaré Me Francis Kalombo, un des membres du collectif d’avocats du prévenu.


Élu député provincial à Kindu lors des dernières élections, le conseiller spécial de Moïse Katumbi ne pourra rejoindre son siège pour prendre part aux travaux de l'Assemblée provinciale du Maniema.

Condamné pour atteinte à la sûreté de l'État, Salomon Kalonda a été massivement élu à la députation provinciale en dépit de sa détention à la prison militaire de Ndolo. 

Le conseiller spécial de l’opposant Moïse Katumbi est accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat et d’avoir des liens avec les rebelles du M23. Il avait été interpellé en mai 2023 par les services des renseignements du pays.