CAF: Atelier de formation et sensibilisation sur la lutte antidopage à Kinshasa

Kinshasa a servi de cadre, du 13 au 14 mai 2024, au deuxième atelier de formation et de sensibilisation sur la lutte contre le dopage dans le football.

Sous l'égide de la Confédération Africaine de Football, en partenariat avec la Fédération Congolaise de Football Association, deux jours durant, plus de 130 participants ont été formés sur les stratégies et les mécanismes mis en place par la CAF, en collaboration avec la FIFA et l’Agence Mondiale d’Antidopage (AMA) en vue de la lutte antidopage dans le football africain.

Pendant les deux journées de formation données par Monsieur Shérif Ahmed et Docteur Zakia Bartagi, respectivement Senior Manager Antidoping Unit CAF de nationalité Egyptienne et Membre de la Commission de la CAF et Présidente de la Commission Médicale CIJ de nationalité Tunisienne, les formés ont eu droit aux notions fondamentales qui concourent à se lever contre le dopage qui est une forme honteuse de tricherie dans le football et qui met en danger la santé du sportif, avec comme retombées des problèmes cardiaques, la stérilité et tant d’autres.

C’est ainsi que des substances et méthodes interdites par la CAF ont été énumérées, le premier jour de la formation, par les deux experts, tout en circonscrivant le Cadre Juridique de la lutte antidopage.

Pour la deuxième journée de la formation, Docteur Zakia Bartagi s’est étendu sur la procédure de contrôle antidopage-test urinaire via une démonstration pratique ainsi que sur la familiarisation avec les materiels. L’introduction du système sans papier de contrôle du dopage (MODOC), la démarche à parcourir dans le système MODOC par l’ACD, la place du programme éducatif dans la lutte antidopage ainsi que les perspectives de la CAF pour développer un football propre ont également fait l’objet des matières prévues le deuxième et dernier jour de la formation.

Rappelons que parmi les intervenants, il y a eu le Président du Centre National d’Antidopage (CNAC), Docteur René Ngiebe ainsi que le Président de la Commission Médicale de la FECOFA, Docteur Jean-Pierre Bungu Kakala, celui-là même qui a été à l’initiative de cette formation très capitale, laquelle a vu la participation de tous les corps de métier dont les médecins, les journalistes, les arbitres, les ingénieurs.